samedi 2 février 2013

Pourquoi j'écris par Grac'ee K. Coulibaly

Aujourd'hui l'article que je poste n'est pas de moi mais il traduit tellement bien ce que j'aurais voulu dire que j'ai préféré le poster ici. Un jour je me suis demandée pourquoi est-ce que j'écrivais. Des centaines de réponses me sont passées par la tête et je me suis dite qu'un jour j'en ferais un article pour que les non initiés à l'écriture puisse me comprendre un tant soi peu. Tout à fait par hasard, je suis tombée sur le blog d'une jeune fille de twitter et le premier article m'ayant plu j'ai décidé d'en lire d'autres. Grande fut ma surprise de voir l'article de mes pensées sur ce blog car oui c'est "MON ARTICLE". Bien entendu je le dis pour rire mais sur le champ j'ai été sous le choc car en plus d'avoir mis le même titre que l'article que je prévoyais d'écrire elle a aussi utilisé presque les même expressions. Coïncidence, destin? Je ne sais pas ce qui s'est passé mais j'ai été ravie de voir qu'une autre personne avait eu la même idée et les même sentiments que moi. Je vous laisse apprécier par vous même ce magnifique poème "POURQUOI J'ECRIS". Pour découvrir la source cliquez ici.


Certains s’expriment à travers des dessins, d’autres au travers de la danse, qu’importe du moment qu’on arrive à faire passer le message voulu.
MOI:
Quand je suis angoissée j’écris
Quand je suis en pleur j’écris
Quand je suis énervée  j’écris
Quand je suis en joie  j’écris
Quand j’ai peur j’écris
Je n’écris pas parce que je n’ai personne à qui parler
j’écris parce que sur une feuille ou un clavier je ne suis pas obligée de trouver les bons mots
j’écris parce qu’avec une feuille et un stylo j’arrive mieux à transcrire mes états d’âme au moment T
j’écris parce que nous sommes prisonniers de ce que nous disons mais MOI je suis maîtresse de mes écrits
J’écris parce que je suis libre de laisser subsister mes écrits ou de les faire disparaître
j’écris parce qu’il m’est difficile de croire que ce que je dis à une personne, cette dernière ne l’utilisera pas un jour contre moi
Si un jour tu veux vraiment savoir ce que je pense, lis ce que j’écris