mercredi 21 août 2013

LES GRIOTS DES TEMPS MODERNES

« Romy 8500 euros ehh empereur l’argentier toujours très très fort c’est toi le meilleur de ta génération. Tantie tantie Rachou la malienne, aussi belle que puissante ah ma tantie voilà ton bon petit. Ah ca va tuer ce soir, les vrais boutiquiers, eehi boucantiers sont dans la place… »

Non vous ne rêvez pas; cela pourrait bien être les paroles d’une chanson qui serait même très appréciée par les ivoiriens. Les Dj, les artistes du coupé décalé ou encore selon moi les griots des temps modernes ne savent plus que crier chanter. Quand ils ne nous déversent pas un flot de paroles incompréhensibles, ils font l’attalaku interminable des boucantiers d’Abidjan qui se sont affublés de sobriquets tous aussi déroutants les uns que les autres.

Comment peut-on écouter une chanson de 5 min dans laquelle le griot , l’artiste ne fait que citer le nom de ses bailleurs de fonds ? Encore si comme chez les vrais griots ils nous relataient des exploits censés de ces guerriers de la nuit, j'aurais pu comprendre le sens de tout ceci. Dans tous les cas ce genre de chanson est très prisé de nos jours dans les boîtes de nuit et maquis, et d’ailleurs même certains clips vidéos de ces litanies de boucantiers passent à la télévision nationale. J'ai remarqué à plusieurs occasions que bon nombre de personnes en connaissent même les paroles par cœur.

Ce serait faire preuve de mauvaise foi de ne pas reconnaître que l’on a au moins une fois dansé sur l’une de ces chansons. Je l’avoue, quand il faut dégammer, s’amuser, danser, le coupé décalé est aujourd’hui notre première source de divertissement. Toutefois doit on continuer à aimer et propager ce  genre de musique sans chercher à l’améliorer? Ne peut-on pas l’utiliser pour sensibiliser la jeunesse sur des sujets plus importants ? C’est la musique de chez nous me diront certains mais le zouglou est aussi un genre musical bien de chez nous néanmoins cela n’empêche pas les artistes de ce genre d’éduquer la jeunesse.

Cela est bien beau de parler des riches (dont on ne connait pas la provenance des biens), de chanter que seul le travail paie, ou encore de divertir le public mais ce serait tellement plus utile si tout cela pouvait s’accompagner de certains conseils utiles pour la jeunesse africaine. Le coupé décalé serait encore plus beau si l'on ne l'assimilait pas à l'abus de l’alcool (le zouglou n'y est pas étranger non plus), à des modes vestimentaires ridicules ou encore à un gaspillage de sous qui pourrait bien servir à développer des activités saines pour la jeunesse.

Le but de cet article n’est pas de créer un débat sur lequel des deux genres (le coupé décalé et le zouglou) est le meilleur. J’espère juste que les choses changent et que le coupé décalé ne fasse pas la fierté d’un seul groupe de gens, ne soit pas prisé par une seule tranche d’âge mais soit plutôt la musique ivoirienne que l’on serait, que je serais fière de défendre partout tant pour ses rythmes endiablés que pour ses paroles et concepts censés.


*Atalaku : Louanges intéressées de personnes par un artiste chanteur.

*Boucantiers: Personnes aimant afficher leur "aisance matérielle" au public en déversant des billets de banque sur un artiste ou dans la foule. 

*Dégammer : s'amuser

*Zouglou: Genre musical ivoirien inspiré des réalités sociales diverses vécues par la jeunesse ivoirienne et portant tantôt des messages humoristiques, tantôt des messages politiques, ou bien plus souvent délivrant des conseils sur la vie.