jeudi 3 janvier 2013

J'AIMERAIS BIEN MAIS...



Chaque fois que je regarde ma cousine j’ai envie de partir d’un fou rire mais je me retiens par peur de représailles car elle est tout de même mon aînée. Elle est belle mais elle s’affuble de tellement d’artifices qu’elle s’enlaidit. Faux cils, faux cheveux, faux ongles et depuis un certain temps elle s’essaie même aux produits censés augmenter le volume des seins et des fesses. Son beau teint noir laisse place de plus en plus à un teint d’une couleur indescriptible et digne d’un bon film d’horreur. Je n’ai que huit ans mais je suis sûr qu’elle fait tout cela pour plaire à des hommes; ce qui est bien dommage. Sa mère et son père semblent ne rien voir de son changement alors que celui-ci est tellement flagrant que même un aveugle s'en apercevrait.

« Allo ! Yves c’est le 31 on va où ?

-          Allo ! Mathieu, tu ne m’as toujours pas donné le programme de la fête hein, c’est comment ?

-          Jules tu veux me doubler cette année ?

-          Abel à quelle heure vas-tu m’appeler ?

Elle passe son répertoire au peigne fin mais apparemment aucun de ses prétendants ne daigne lui donner une réponse favorable pour ce 31 décembre. La dernière fois, j’ai lu dans un hebdomadaire que les hommes passaient les fêtes de fin d’années avec leur titulaire. Ma cousine est donc un pneu de secours pour tous ces hommes ? Elle passe tout son temps à essayer de se faire belle alors qu’elle l’est suffisamment au naturel, et tout ceci dans l’objectif dit-elle d’avoir un mari. Chaque 31 décembre c’est la même chose je la vois se maquiller, se vêtir de ses plus belles fringues, appeler tous ses gars pour finalement se démaquiller après avoir pleuré abondamment dans son lit.  J’ai de la peine pour elle, j’aimerais lui dire qu’elle se détruit avec tous ces produits et que tous ces hommes ne la méritent pas. J’aimerais bien lui dire qu’elle devrait se respecter afin que les autres la respectent également. J’aimerais bien lui dire qu’elle mérite mieux que cela mais je n’ai que huit ans alors je n’ai pas le droit de lui dire ce genre de choses. En Afrique il y a certaines choses que l’on ne dit pas aux aînés alors je la regarde et je prie pour qu’elle se reprenne en main.